27/01/2011

SHAME

Belote et rebelote. On continue a jouer avec nos pieds. Apparement, la marche de dimanche de + de 35000 Belges n'aura pas suffit à faire entendre raison aux partis politiques.

Voici mon petit poème pour l'occasion, même si je désespère de voir un jour l'amour des uns l'emporter sur la raison des autres.

L'UNION FAIT LA FARCE

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

La crise de foi

Le voile de travers

Les églises ferment boutique

On manque de minaret

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

A la rue de la Loi

On se refile les ministères

Nos hommes politiques

Se traitent de paltoquets

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

Fini le Bruxellois

Pour lui c’est le vol charter

Direction  un pays exotique

On peut déjà prendre son ticket

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

Stop ou encore une fois

On réclame l’aide humanitaire

Pour séparer nos fanatiques

Pour leur fermer leur caquet

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

Wallon ou flamand, bilingue une fois

Sans toit, ou sans papiers, gens sans terre

Sans foi ou musulmans ou catholiques

Que tout cela se termine par un banquet

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

Buvons à la Belle Gique joyeuse, au roi, à toi, à moi

L’étranger n’est jamais celui qu’on déblatère

Dans notre petit monde microscopique

Belgicain est un beau sobriquet

 

Encore une fois

Une fois, een keer

La Belgique ique

Hic a le hoquet

 

Jean-louis Froment

20 août 2010.

 

 

 



 

 

 

00:17 Écrit par poeteplanetaire dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shame, belgique, union, force |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.