02/11/2009

OCTOBRE, OCTOBER

Revoici venu le temps des frimas et de la bise revenue et voici mon poème virtuel sur le mois d'octobre, je vais finir par y arriver, plus que deux mois à illustrer et 12 mois de ma vie seront passés.

 

Octobre, october, savoir compter jusque huit

Rouge, mois de toutes les couleurs d’automne

Mois dédié aux anges gardiens en fuite

A la Sainte Simone, il faut avoir rentré ses pommes

 

Et moi je suis le cadeau

Un Saint de plus, Père Damiaan ou Damien

On ne sait plus à quel Saint se vouer

Un Roi genou à terre cela nous rappelle

Le bon vieux temps du Moyen-Age

Séparer l’Eglise et l’Etat

C’est comme séparer le bon grain de l’ivraie

Reste à savoir qui est qui ?

 

Octobre, october, savoir compter jusque huit

Rouge, mois de toutes les couleurs d’automne

Mois dédié aux anges gardiens en fuite

A la Sainte Simone, il faut avoir rentré ses pommes

 

Moi aussi j’ai envie d’aller faire un tour là haut

Tout autour de la terre, là d’où l’on vient

Etre le premier SDF de l’espace avec la terre à ses pieds

J’ai envie de souhaiter bon anniversaire, j’appelle

Un ami d’enfance pour ne pas oublier qu’à nos âges

On est toujours vivant, en plus ou moins bon état

Allo, Christian, je t’invite, c’est moi qui paie

Reste à savoir, c’est l’anniversaire de qui ?

 

Octobre, october, savoir compter jusque huit

Rouge, mois de toutes les couleurs d’automne

Mois dédié aux anges gardiens en fuite

A la Sainte Simone, il faut avoir rentré ses pommes

 

Et moi, et moi, et moi, que de mois en moi sur ma peau

E t à nouveau  le changement d’heure qui revient

Comme si cela nous donnait le pouvoir de se jouer

Du temps qui passe et qui repasse à tire d’ailes

Sur  le grand livre du destin et qui tourne les pages

De l’histoire de notre vie et quand apparaît le mot fin, c’est là

Que soudain on voudrait que cela soit écrit à la craie

Reste à savoir tout effacer  et tout recommencer et pour qui ?

 

Octobre, october, savoir compter jusque huit

Rouge, mois de toutes les couleurs d’automne

Mois dédié aux anges gardiens en fuite

A la Sainte Simone, il faut avoir rentré ses pommes

 

 

Octobre 2009

Jean-Louis Froment

Pour mon ami Christian Catoire

 

Les commentaires sont fermés.