15/06/2009

JUIN JUNON

Déjà 6 mois, comme le temps passe vite, et je continue mon exercice de poème virtuel sur le mois en cours, Juin Junon avec d'autres aventures, d'autres souvenirs, d'autres anniversaires. Bon anniversaire Annouchka, l'amour de ma vie.

 

Juin, Junon, déesse planétaire

Celle qui glousse et qui rouspète

Avec sa voix de coucou et son air de trompette

Junon aime à passer la nuit sous le foudre de Jupiter

 

C’est le mois de l’oubli et du geste

Mélange de toutes les langues

Qui disparaissent

Souvent beaucoup de bruit pour rien

Et des torrents se forment

Qui deviendront ruisseaux

On essaye toutes les robes,

 Tous les genres, toutes les modes

 

Juin, Junon, déesse planétaire

Celle qui glousse et qui rouspète

Avec sa voix de coucou et son air de trompette

Junon  aime à passer la nuit sous le foudre de Jupiter

 

La foudre possède trois éclairs célestes

Le premier pour avertir, il nous harangue

Le second pour punir, il nous blesse

Et le troisième pour le temps de la fin,

Ainsi le monde sera détruit, remis aux normes

Pour renaître de ses cendres, alors il fera beau

On ose toutes les passions qui se dérobent

Tous les amours, toutes  ces flammes qui nous érodent

 

Juin, Junon, déesse planétaire

Celle qui glousse et qui rouspète

Avec sa voix de coucou et son air de trompette

Junon  aime à passer la nuit sous le foudre de Jupiter

 

Du trop plein de nos rêves, entre le zist et le zest

Jaillit de la lumière qui tangue

Dans un vitrail face à la mer remplie d’ivresse

Un couple amoureux caracole main dans la main

Couchés dans l’eau, ils s’endorment

Ils glissent comme des dauphins peau contre peau

On découvre toutes les plages du globe

Tous ces humains, toutes ces passions venues des antipodes

 

Juin, Junon, déesse planétaire

Celle qui glousse et qui rouspète

Avec sa voix de coucou et son air de trompette

Junon  aime à passer la nuit sous le foudre de Jupiter

 

Juin2009

Jean-Louis Froment

 

 

Commentaires

simplement délicieux. le VRAI plaisir de lire, de TE lire
Merci Jean-Louis

Écrit par : Patrick Baurin | 28/06/2009

simplement délicieux. Le VRAI plaisir de lire, de TE lire
Merci Jean-Louis

Écrit par : Patrick Baurin | 28/06/2009

Les commentaires sont fermés.