09/03/2009

Mars, dieu de la guerre et du primtemps

Le mois de mars avec ses premiers rayons de soleil et ses giboulées, un mois de renaissance. Voici mon poème mensuel, illustré avec des vues du tournage de "Indélébile" du réalisateur Grégoire Vigneron. Merci à Paul Guillaume et à mes amis figurants

 

Mars, dieu de la guerre, celui qui s’avance à grand pas

Dieu du printemps car c'est la fin de l'hiver

Silhouette barbue à la chevelure en jachère

Sonnons, sonnons le branle bas de combat

 

A pas lent nous foulerons mars au pied

Et tous les amoureux de la terre

Se tendront les mains à la venue du printemps

Un jour notre planète sera la terre de la tranquillité

Et s’il reste quelques humains

 Mars dira je t’aime à Vénus

 

Mars, dieu de la guerre, celui qui s’avance à grand pas

Dieu du printemps car c'est la fin de l'hiver

Silhouette barbue à la chevelure en jachère

Sonnons, sonnons le branle bas de combat

 

Laissons nous mener en bateau, montons un beau destrier

Prenons le tram d’assaut, voyageons par delà les mers

Il est temps de quitter l’hiver et de sentir le vent

S’insinuer dans un charmant décolleté

Bienvenue à nos divines amoureuses dont nous baisons les mains

 Et Mars épousera Vénus

 

Mars, dieu de la guerre, celui qui s’avance à grand pas

Dieu du printemps car c'est la fin de l'hiver

Silhouette barbue à la chevelure en jachère

Sonnons, sonnons le branle bas de combat

 

Tout comme Alice au pays des merveilles illustré

De nos dessins griffonnés dans le sable plein de mystères

Nous serons fous comme un lièvre de mars aux longues dents

Nous gouterons à l’étrange cortège de nos dualités

A tout Jamais nous éviterons de penser au lendemain

Et Mars contemplera Vénus

 

Mars, dieu de la guerre, celui qui s’avance à grand pas

Dieu du printemps car c'est la fin de l'hiver

Silhouette barbue à la chevelure en jachère

Sonnons, sonnons le branle bas de combat

 

Mars 2009

 Jean-Louis Froment

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.